facebook pixel

Cinq conseils de conduite en VR pour éviter les accidents

Cinq conseils de conduite en VR pour éviter les accidents

Pour de nombreux Canadiens, partir sur la route en véhicule récréatif (VR) représente un moment fort de l’été, et la popularité du VR ne semble pas vouloir s’essouffler.

Selon le North American Camping Report 2022 de Kampgrounds of America, « l’intérêt pour l’achat d’un VR est élevé chez les non-propriétaires de VR dans l’année à venir (32 %). Dans l’ensemble, la majorité des campeurs (56 %) sont intéressés par un certain type d’expérience de VR en 2022, dont 47 % qui aimeraient expérimenter le VR à plein temps… »

Avec un si grand nombre de Canadiens qui partent en VR, il est essentiel de revoir la conduite sécuritaire des VR. Les accidents de VR les plus courants peuvent être évités grâce à quelques précautions de sécurité. Voici cinq conseils de conduite de VR pour éviter les accidents.

Ne faites pas d’excès de vitesse
Conduire trop vite est la cause la plus fréquente des accidents de VR, selon Trailer Valet.

L’excès de vitesse augmente les risques d’accident, surtout par temps pluvieux ou venteux. Il est également plus difficile de s’arrêter à temps si un véhicule freine brusquement devant vous. Comme avec tout véhicule, il est essentiel de rouler à une vitesse sûre pour conduire un VR en toute sécurité.

Réglez vos rétroviseurs et disposez d’une caméra de recul

Cela semble une autre précaution évidente, mais en raison de la taille de votre VR, il peut être difficile de voir toutes les zones autour.

Selon Mortons on the Move, « les VR sont plus longs et plus larges que les automobiles. Même avec les bons rétroviseurs, il peut être difficile de voir certains endroits autour de votre VR. Sans caméra de recul, il est impossible de voir derrière le véhicule ».

Investissez dans un tel système si vous êtes propriétaire d’un VR et sachez que les autres véhicules peuvent facilement se trouver dans votre angle mort. Maintenez la plus grande visibilité possible en réglant correctement vos rétroviseurs.

Réduisez les risques d’erreur du conducteur

L’erreur du conducteur constitue une cause fréquente d’accidents de VR. En étant conscient de votre environnement, de la taille de votre véhicule et de l’espace dont vous avez besoin pour tourner ou vous arrêter, vous réduirez les risques d’accident. Évitez les mauvaises habitudes comme suivre les autres véhicules de trop près, les excès de vitesse et la distraction au volant. Ne conduisez jamais en état d’ébriété.

Reposez-vous suffisamment

Trailer Valet souligne que les conducteurs fatigués « sont souvent encore plus dangereux que les conducteurs ivres ».

Certaines statistiques sur les VR suggèrent que la fatigue du conducteur représente la deuxième cause la plus fréquente d’accidents de VR. De nombreux conducteurs de VR ne dorment pas assez parce qu’ils conduisent trop longtemps sans se reposer ou essaient de dormir dans un environnement bruyant lorsqu’ils s’arrêtent.

Suivre la règle des 3/3/3 vous aide à conduire votre VR en toute sécurité. « Premièrement, limitez vos déplacements à un maximum de 300 miles en une journée. Ensuite, n’arrivez pas plus tard que trois heures de l’après-midi. Enfin, restez à votre destination pendant au moins trois jours », indique Nomadic News.

Ne surchargez pas votre VR

La surcharge de votre VR augmente le risque d’avoir un accident. Mortons on the Move souligne que « le poids de votre VR, combiné à… des conditions venteuses… pourrait être un désastre ».

Un VR en surpoids exerce une pression sur le châssis ou le véhicule de remorquage et augmente les risques d’éclatement des pneus ou de dommages à la plateforme. Les autos-caravanes surchargées travaillent davantage et peuvent avoir des problèmes de système de freinage, de moteur ou de transmission qui peuvent provoquer des accidents dangereux.

Messages d'actualité récents




Talk to an Insurance Expert