facebook pixel

Entretien et protection de vos cellules à grain

Les agriculteurs de tout le Canada doivent protéger et entretenir leurs cellules à grain de façon appropriée. Les cellules à grain sont bien évidemment essentielles aux entreprises, mais elles contribuent aussi à maintenir l’approvisionnement en produits alimentaires dans le monde. Le président-directeur général de Cereals Canada, Dean Dias, a déclaré que « notre métier, c’est d’assurer la sécurité alimentaire du monde entier ».

La protection de votre récolte est particulièrement importante cette année. La guerre en Ukraine étant toujours en cours, les Nations Unies mettent en garde contre le risque d’une nouvelle hausse de 22 % du prix des denrées alimentaires, pourtant déjà élevé. La ministre de l’Agriculture du Canada, Marie-Claude Bibeau, a souligné que « le Canada, en tant que l’un des plus grands exportateurs agroalimentaires de produits essentiels, travaille avec ses alliés sur la façon dont il peut contribuer aux efforts, mais la production de blé canadien a été considérablement réduite en raison de la sécheresse de l’année dernière et la quantité de blé disponible sur le marché jusqu’à la prochaine récolte n’est pas importante. »

En 2021, si le sud de l’Ontario était exposé à une humidité suffisante, les conditions de sécheresse dans l’ouest du Canada ont entraîné des rendements en grain inférieurs à la normale. Les rendements du blé, du canola, de l’orge, de l’avoine et du soja ont tous été faibles dans l’Ouest canadien. Selon l’Enquête de 2021 sur les grandes cultures de Statistique Canada, « [e]n raison des conditions de croissance difficiles, plusieurs des principales grandes cultures cultivées surtout dans l’Ouest canadien ont enregistré la plus forte baisse de rendement d’une année à l’autre jamais enregistrée, et les rendements ont atteint des creux jamais vus en plus de 10 ans. »

Protégez vos cellules à grain à l’aide d’une assurance agricole

Le caractère imprévisible des conditions météorologiques n’est qu’un des nombreux risques auxquels sont exposés les agriculteurs canadiens et il est important d’avoir une assurance agricole pour protéger votre entreprise. Cette assurance couvre ce qui suit :

  • Les cellules à grain
  • Votre maison et les structures comme les garages et les terrasses qui y sont rattachées
  • Les dépendances comme les hangars et les ateliers
  • Les produits (p. ex. le grain)
  • Les machines et l’équipement (p. ex. les tracteurs et les moissonneuses-batteuses)
  • Les revenus de votre entreprise
  • Votre responsabilité en cas d’accident du travail.

De nombreuses polices d’assurance agricole couvrent le grain battu et les cellules de stockage. Vous devez vous assurer que votre police couvre vos cellules à grain en cas d’accident. Par exemple, une sécheresse excessive dans une cellule à grain peut entraîner un début d’incendie qui peut passer inaperçu pendant quelques jours. Cet incendie peut prendre de l’ampleur et embraser la cellule à grain, voire endommager la cellule voisine, ce qui rendrait le grain invendable. Si votre police d’assurance agricole couvre vos cellules à grain, elle couvrira la juste valeur marchande du grain et le coût de remplacement de vos cellules à grain, moins la franchise.

Évaluez votre capacité de stockage
Déterminez si vous disposez d’une capacité de stockage suffisante. Dans la négative, demandez-vous si vous avez besoin d’un équipement de stockage à long terme ou à court terme. Agriland conseille d’« examiner les besoins de stockage à long terme, les coûts nécessaires à la construction d’un site correctement drainé pour les structures de stockage temporaire, ainsi que la main-d’œuvre et l’équipement additionnels nécessaires pour remplir, entretenir et récupérer le grain d’un système de stockage temporaire ».

Aussi, prenez en compte la durée au cours de laquelle le grain sera stocké; choisissez la meilleure option pour éviter les pertes par déversement.

Préparez vos cellules à grain

Inspectez l’intérieur et l’extérieur de la cellule, remplacez les boulons manquants ou cassés, et remplacez ou peinturez les murs en tôle rouillée. Scellez la cellule au niveau de sa fondation et remplacez les portes ou les couvercles manquants. Enlevez les moisissures, les champignons et le vieux grain de l’intérieur, en n’oubliant pas de vérifier sous le plancher; faites une fumigation si nécessaire.

Faites un entretien avant le début de saison

Avant le début de la saison, vérifiez l’état de votre équipement de séchage, parce qu’une plantation à la fin du printemps peut entraîner une récolte tardive et humide. Assurez-vous que les circuits de sécurité, les composants et les connexions électriques fonctionnent correctement, et accordez une attention particulière aux systèmes de contrôle à semi-conducteurs ou informatisés.

Assurez-vous que les conditions de stockage sont bonnes

Une température et une humidité adéquates sont essentielles pour prévenir la formation de moisissures et la prolifération d’insectes. Faites fonctionner les ventilateurs suffisamment longtemps pour effectuer un cycle d’aération complet. Agriland explique qu’« à des débits d’air très faibles, il faut parfois 150 à 200 heures pour compléter correctement un cycle d’aération. Faites fonctionner vos ventilateurs suffisamment longtemps pour compléter un cycle d’aération, mais pas trop longtemps, pour éviter de trop faire sécher le grain. »

Même avec une bonne aération, vous devrez surveiller la température à l’intérieur de vos cellules à grain et suivre les recommandations pour le type de grain stocké.

Faites preuve de prudence

Selon le Global News, « trois secondes peuvent suffire pour qu’une personne soit complètement ensevelie sous du grain qui tombe rapidement – une cause évitable de décès dans les fermes canadiennes. »

Soyez très prudent lorsque vous entrez dans une cellule à grain. Coupez l’alimentation de tout l’équipement de la cellule, verrouillez le panneau de commande et gardez la clé avec vous. Une personne doit toujours rester à l’extérieur de la cellule et en contact visuel avec la personne à l’intérieur. Vous devez toujours avoir un plan de secours.

Messages d'actualité récents




Talk to an Insurance Expert