facebook pixel

Le Mois de l'histoire des Noirs au Canada - 10 choses que vous ignoriez

Février est le Mois de l’histoire des Noirs au Canada. Tous les ans, nous rendons hommage à l’héritage des Canadiens noirs qui ont façonné l’histoire du pays depuis le début des années 1600.

Faits peu connus de l’histoire des Noirs au Canada

L’histoire des Noirs au Canada n’est pas aussi connue que d’autres pans de notre histoire. Par exemple, saviez-vous que certains loyalistes venus s’établir dans les Maritimes après la Révolution américaine étaient d’ascendance africaine? Ou encore que des soldats noirs ont fait d’énormes sacrifices en temps de guerre, et cela, dès la guerre de 1812? Peu de Canadiens savent que l’esclavage était présent sur le territoire aujourd’hui occupé par le Canada et que les gens qui s’y sont opposés ont contribué à bâtir la culture inclusive et diversifiée que nous avons aujourd’hui. Découvrez plus de faits que vous ne connaissiez pas à propos de l’histoire des Noirs au Canada.

1. Mathieu Da Costa est considéré comme le premier Noir à avoir visité le Canada

Selon les archives historiques, Mathieu Da Costa, aussi connu sous le nom de Mathieu de Coste, était un interprète africain noir pour les explorateurs et commerçants hollandais et français au début des années 1600. Il a aussi travaillé comme interprète auprès des communautés autochtones d’Amérique du Nord. Selon Bibliothèque et Archives Canada, il est « arrivé en 1608 pour servir d’interprète de la langue mi'kmaq auprès du gouverneur de l’Acadie ». Comme la documentation sur sa vie est très limitée, certains historiens se demandent si cet homme mystérieux a réellement mis les pieds au Canada. Néanmoins, des organismes culturels commémorent son travail d’interprète pour les explorateurs français et les peuples autochtones.

2. Olivier Le Jeune a été le premier esclave au Canada

Les premiers esclaves africains sont arrivés en Amérique du Nord britannique le 20 août 1619. Le premier esclave documenté au Canada était Olivier Le Jeune, un garçon du Madagascar. Son nom africain est inconnu. Il est arrivé au Québec en 1628 et a été vendu par son « propriétaire ». Après avoir été vendu une seconde fois, il a reçu une éducation à une école jésuite dirigée par le père Le Jeune et est décédé à environ 30 ans.

3. Marie-Josèphe Angélique a brûlé 46 bâtiments de Montréal

Marie-Josèphe Angélique a été accusée d’avoir déclenché un incendie qui a brûlé 46 bâtiments de Montréal, prétendument alors qu’elle tentait d’échapper à l’esclavage. Elle a été accusée d’après des preuves circonstancielles, a confessé le crime sous la torture et a été pendue le 21 juin 1734. Son histoire est un symbole de résistance des Noirs et de liberté.

  1. 100 000 esclaves ont demandé la protection britannique durant la Révolution américaine
    Le 30 juin 1777, sir Henry Clinton a encouragé les esclaves à déserter leurs maîtres rebelles. Durant la Révolution américaine, près de 100 000 esclaves se sont rangés du côté des Britanniques après que le commandant en chef britannique, sir Guy Carleton, eut promis que les esclaves demandant la protection britannique seraient libérés.

5. Même après leur libération de l’esclavage, les Noirs ont fait face à de la discrimination

Dans les années 1790, environ 1 200 Noirs ont quitté Halifax pour la Sierra Leone en raison de la discrimination vécue et de l’absence de perspectives.

6. Les esclaves afro-américains ont fui vers le Canada parce que le fait d’y vivre les libérerait
Entre 1815 et 1865, des afro-américains sont entrés au Canada par le chemin de fer clandestin. En 1819, le procureur général John Beverley Robinson a déclaré que la résidence canadienne faisait des esclaves noirs des êtres libres et que les cours canadiennes le confirmeraient.

7. La première éditrice canadienne était noire
À l’époque du chemin de fer clandestin, Mary Ann Shadd est venue au Canada et y est devenue la première éditrice avec la publication de son journal The Provincial Freeman.

8. L’esclavage a été aboli le 1er août 1834 dans les colonies britanniques

Une loi impériale a aboli l’esclavage dans les colonies britanniques le 28 août 1833 et est entrée en vigueur le 1er août 1834. À l’époque, il y avait environ 50 esclaves en Amérique du Nord britannique, mais la Loi en libérait officiellement près de 800 000.

9. Nous avons notre propre Rosa Parks

Viola Desmond est la Rosa Parks canadienne. En 1946, elle s’est assise dans un siège réservé aux Blancs du cinéma Roseland en Nouvelle-Écosse, ce qui mena à son arrestation. Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a offert ses excuses à sa famille en 2010.

10. Il y a un écart salarial selon l’origine ethnique au Canada

La discrimination touche toujours les Canadiens noirs. Par exemple, selon Le Conference Board of Canada, « les membres d’une minorité visible qui sont nés au Canada et ont fait des études universitaires gagnent, en moyenne, 87,4 cents contre un dollar pour leurs pairs de race blanche. »

Le Mois de l’histoire des Noirs est l’occasion de célébrer les contributions des Canadiens noirs et tous les Canadiens devraient s’efforcer d’éradiquer le racisme tout au long de l’année. Des progrès ont été réalisés, mais il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Comme le souligne Donald H. Oliver dans un article du Globe and Mail, « le racisme systémique anti-Noirs existe encore sous toutes ses formes. »

Messages d'actualité récents




Talk to an Insurance Expert